La psychanalyse a été inventée par les premières patientes de Freud, qui ont exigé qu’il se taise et qu’il les écoute. C’est ainsi que Freud a eu l‘idée de mettre la parole du patient sur le devant de la scène. C’est toujours de cette manière que se déroulent les analyses aujourd’hui. Ce qui importe c’est la parole du patient avant le savoir de l’analyste. Ce principe n’est pas dépassé. Non pas que le savoir du psychanalyste n’ai pas d’importance, mais son savoir concerne avant tout les effets de la parole. Depuis son invention, la psychanalyse a été partie prenante dans la plupart des grandes mutations de notre société. La psychanalyse a donné la parole à des femmes, leur attribuant une place à l’égal de l’homme. L’homosexualité a été, et ceci dès les débuts de la psychanalyse, considérée comme une orientation sexuelle et non comme une tare ou une maladie. C’est la psychanalyse qui la première a reconnu l’importance de la sexualité dans la vie psychique des adultes et des enfants. Il suffit de lire n’importe quel magazine de société pour se rendre compte à quel point les idées de la psychanalyse ont diffusées dans le corps social et à quel point certaines des idées les plus révolutionnaires de Freud sont devenues aujourd’hui des évidences.

Les psychanalystes continuent d’intervenir dans le débat social et se battent pour défendre leur position sur un certain nombre de questions de société. Ils sont actifs, mais ils évitent de se mettre en avant parce qu’ils sont convaincus que leur place n’est pas sur une estrade, mais à l’écoute de leur patient. Les psychanalystes défendent le sujet contre la foule, ils privilégient le singulier plutôt que le général et soutiennent le désir plutôt que la satisfaction. Les psychanalystes, qui sont bien placés pour savoir ce qu’il en est de la réalité humaine, se méfient de toutes les églises, de toutes les armées et plus généralement des institutions humaines, mais il restent présents dans la vie de la cité.

24 questions sur la psychanalyse

Est-ce que la psychanalyse est efficace ?

Le mot « efficace » a un double sens. Soit il se définit en terme d’efficacité: on est efficace quand on s’est donné pour but d’arriver au bout d’une tâche déterminée à…

Comment s’arrête une analyse ?

Il n’y a pas de norme dans l’analyse et donc pas de cure type. Jung prétend qu’il y a autant de types d’analyses que de patients, mais disons que pour…

Comment se passe une analyse ?

Le monde a changé et la psychanalyse aussi. Ce que l’on appelle le cadre, c’est-à-dire les caractéristiques pratiques de la cure analytique ont évolué. Le cadre est essentiel, mais ce…