Il n’existe pas de thérapie plus simple et plus basique que la psychanalyse. (Je n’en dirais pas autant de la théorie…) Un patient et un psychanalyste décident se voir régulièrement. Ils conviennent d’une durée de séance, (généralement entre 25 et 45 minutes), ils décident d’un prix pour cette séance (entre 40 et 80 euros). Le patient parle et s’engage à dire tout ce qui lui vient à l’esprit et le psychanalyste écoute. Le psychanalyste veille à ce que ce cadre soit respecté pendant la cure, le cadre définit « la règle du jeu », c’est-à-dire ce qui définit les conditions de bon déroulement du travail. Et c’est tout…

C’est tout, mais je n’ai défini que le cadre. Le reste concerne la singularité de chaque cure et de chaque patient. Et le reste, c’est ce qui fait que chaque cure est personnelle et ne ressemble à aucune autre.

Dans une analyse, tout est possible, mais uniquement par le biais de la parole. C’est la parole vraie, c’est-à-dire celle « qui n’est pas du semblant » comme dit Lacan, qui agit. De ce fait, la psychanalyse n’a rien à voir avec le niveau intellectuel du patient, son savoir, son intelligence ou la vivacité de son raisonnement.

24 questions sur la psychanalyse

Est-ce que la psychanalyse est efficace ?

Le mot « efficace » a un double sens. Soit il se définit en terme d’efficacité: on est efficace quand on s’est donné pour but d’arriver au bout d’une tâche déterminée à…

À quoi sert une psychanalyse ?

Le but de la psychanalyse est de libérer les patients des obstacles et des barrières imaginaires (psychiques) qui les empêchent de vivre pleinement leur vie d’homme et de femme. Ceux…